Bibliothèque de Toulouse

Moteur de recherche

retour

 

 

Fonds de conservation jeunesse

Le Fonds de conservation jeunesse

Les Fables de La Fontaine, les apprendre... et en jouer !


Le savais-tu ? La Fable est un genre de texte très ancien qui a traversé le temps et l'espace...
Proche du conte à moralité pendant l'Antiquité et le Moyen-Âge, présentes en Inde ancienne, Iran, Grèce antique (avec les Fables d'Esope) jusque dans les civilisations arabe et occidentale... les fables ont de tout temps été utilisées pour apprendre le vivre ensemble grâce à leur morale !

Mais ce sont les Fables réécrites par Jean de La Fontaine en 1668, qui continuent d'enchanter les enfants d'aujourd'hui grâce à la créativité des illustrateurs.

Jeu des fables

Graveurs, peintres, dessinateurs, proposent depuis toujours une imagerie originale des Fables. Ils nous invitent parfois à jouer avec elles, comme c'est le cas dans ce puzzle autour des Fables, proposé aux enfants dans les années 1900, et que la Bibliothèque vient de récemment acheter pour témoigner de l'inventivité du genre.

Jeu des fables  Jeu des fables

158 ans de Malheurs de Sophie !

Eh oui ! Les enfants lisent et relisent Les Malheurs de Sophie depuis... 1858. C'est la date à laquelle la Comtesse de Ségur a publié pour la première fois les aventures de la petite Sophie en s'inspirant de sa propre enfance. Sophie de Rostopchine, plus connue donc sous le nom de la Comtesse de Ségur, y dépeint une fillette malicieuse, impertinente, souvent désobéissante, mais toujours émouvante.

Ce livre n'a rien perdu de sa modernité et a inspiré de nombreux auteurs et illustrateurs au cours du 20ème siècle et en ce début de 21ème siècle !

Si l'illustrateur d'origine Horace Castelli donne une vision extrêmement expressive des bêtises de Sophie avec ses gravures sur bois, ses contemporains renouvellent le portrait de la fillette en l'adaptant à l'imagerie de leur temps.
 es Malheurs de Sophie © la Comtesse de Ségur, illustrations Hor

Les Malheurs de Sophie © la Comtesse de Ségur, illustrations Horace Castelli, Hachette, 1897, FCJ D 3473


Marcel Marlier, le créateur de Martine, l'héroïne des petites filles des années 1950 et 1960, donne une vision naïve et douce de Sophie en couverture d'une édition de 1966.

 Les Malheurs de Sophie © la Comtesse de Ségur, illustrations Ma
Les Malheurs de Sophie
© la Comtesse de Ségur, illustrations Marcel Marlier, Casterman, 1966, FCJ D 4038

On ne peut s'empêcher de penser à la Fifi Brindacier de la série télévisée des années 1970 lorsque l'on regarde la fillette rousse à tresses proposée par le peintre français Jacques Pecnard en 1981...

 Les Malheurs de Sophie © la Comtesse de Ségur, illustrations Ja
Les Malheurs de Sophie © la Comtesse de Ségur, illustrations Jacques Pecnard, Hachette, 1981, FCJ D 3055

Plus près de nous en 2013, le dessinateur de BD Mathieu Sapin, connu des plus petits pour sa série Sardine de l'espace, il dessine, lui une Sophie bien sûre d'elle et contemporaine.

 Les Malheurs de Sophie © d'après la Comtesse de Ségur, Mathieu
Les Malheurs de Sophie © d'après la Comtesse de Ségur, Mathieu Sapin, Gallimard, 2013, FCJ B 33746

Enfin, c'est en 2016 que nous découvrons le nouveau visage de Sophie dans un film réalisé par Christophe Honoré. Non content d'être un auteur de roman de talent, celui-ci nous enchante avec un film poétique et tendre, empreint d'imaginaire, dans lequel nous retrouvons mêlés deux des romans de la Comtesse de Ségur : Les Malheurs de Sophie et Les petites filles modèles.

 

2015, c'est encore l'année de la Lettre !

Découvre avant la grande exposition autour de l'alphabet prévue pour la fin de l'année à la Médiathèque José Cabanis, une vidéo du livre pop up de l'artiste Gaby Bazin, que la bibliothèque vient d'acquérir. De la lettre au pixel, la typographie se dévoile en mouvement et en volumes.

Typorama from Gaby Bazin on Vimeo.

Typorama : petites histoires des lettres, Gaby Bazin, 2013, FCJ C 35630

Les derniers trésors dénichés 

Qui ne connaît pas les célèbres aventures de Bécassine ?

Née en 1905 sous les doigts de Pinchon (Emile Joseph Porphyre de son prénom), la naïve bonne bretonne toute de vert vêtue, a fait ses premiers pas dans la revue pour filles La Semaine de Suzette. Elle a vécu ensuite ses propres aventures en bande dessinées grâce aux scénarios de Caumery (pseudonyme de Maurice Languereau), et toujours avec les dessins de Pinchon, sauf pour deux albums : Bécassine mobilisée (1917) et Bécassine chez les alliés (1918), pour lesquels Edouard Zier a remplacé Pinchon, lui même mobilisé !

Bécassine chez les alliés est l'occasion pour les auteurs de faire découvrir aux enfants de l'époque, les pays combattant l'Allemagne aux côtés de la France... L'album est didactique, mais s'appuie avec bonheur sur l'ingénuité de l'héroïne.

 Bécassine chez les alliés   Bécassine chez les alliés

Louis-Maurice Boutet de Monvel (1850-1913) est un peintre français qui a illustré à la fin du 19e siècle des albums autour des chansons enfantines. Ces publications montrent tout l’intérêt que la musique (chansons, comptines, rondes) inspirait aux créateurs des livres pour enfants à la fin du 19e siècle.

Très influencé par l’Art Nouveau et les illustrations de l’artiste anglaise Kate Greenaway, Louis Boutet de Monvel peint des scènes délicates avec un souci de composition de l’image pour agrémenter les Chansons de France pour les petits français, publié chez Plon en 1884.

Mai Juin 2014  Boutet de monvel 02
Mention bibliographique : Chansons de France pour les petits Français de Louis-Maurice Boutet de Monvel, Plon Nourrit & Cie, 1884, FCJ C 1334

Mai Juin 2014  Boutet de monvel 03

Mention bibliographique : Chansons de France pour les petits Français de Louis-Maurice Boutet de Monvel, Plon Nourrit & Cie, 1884, FCJ C 1334

 

Albert Robida, est un caricaturiste du 19è siècle, auteur & illustrateur qui s’est amusé en 1895 à dépeindre ce que serait Paris en 1950. Dans Le Vingtième siècle, il nous invite à découvrir les moyens de locomotion aériens en vogue, les nouveaux systèmes de télécommunications, et donne un point de vue moderne sur le statut des femmes, là contrairement aux usages de son siècle, elles travaillent, fument, et ont même des revendications politiques !

L’exemplaire du Vingtième siècle sera prochainement exposé à Cit’Imagine… une ville qui aura lieu du 16 novembre 2012 au 24 février 2013 à la Médiathèque José Cabanis, et dans les bibliothèques Duranti, des Izards, Saint-Cyprien.
Robida Robida Robida

 

 


 

 

Un livre de 1845 qui fait peur aux tout-petits !

Pierre l ebourriffe  Hoffman  Pierre l ebourriffe  Hoffmann

 

 

 

 

 

T RESOR  ENF  PHOTO3  Pierre l ebourriffe  HoffmanT RESOR  ENF  PHOTO4  Pierre l ebourriffe  Hoffmann

 

 

 

 

 


Der Struwwelpeter
en allemand ou Pierre l'ébouriffé en français est un livre qui a été écrit en 1845 par Heinrich Hoffmann, un docteur aliéniste -c'est ainsi qu'on appelait les premiers psychiatres au 19è siècle- pour son fils de trois ans. Depuis sa publication, et aujourd'hui encore, ce livre est un classique de la littérature allemande. Pierre l’ébouriffé qu'on trouve aussi sous le titre français, Crasse-Tignasse,  raconte les mésaventures d'enfants punis pour leur désobéissance. Les dix petites histoires de l'ouvrage paraissent cruelles, mais les punitions sont si disproportionnées qu'elles en paraissent parfois absurdes. Il n'empêche, ces histoires ont fortement marqué les enfants d'hier et d'aujourd'hui par leur cruauté, et la plupart des héros sont passés dans le langage courant en Allemagne : quand un enfant joue avec un briquet par exemple, on lui dit volontiers : « Pense à Pauline ! »

Dans le livre, la prénommée Pauline joue justement avec des allumettes malgré l'interdiction de ses parents, et  finit... réduite en cendres, sous le regard de deux chats inconsolables...

Pour Heinrich Hoffmann, cette violence dans le livre ne traumatisait pas les enfants. Il disait à ce sujet : « Le livre est là précisément pour susciter des représentations déraisonnables, horribles, exagérées…Pour l'enfant tout est merveille ».

La Bibliothèque de Toulouse possède des adaptations de ce titre de 1972 et 1980.

 

Veux-tu t’amuser avec un livre qui a été publié il y a…112 ans ?

Clique sur les pages de ce pêle mêle, édité par Capendu en 1900.
Cet éditeur a marqué le début du 20ème siècle par son dynamisme et son activité. La période était propice à une lecture récréative, et Capendu, spécialiste de l’édition de livres animés, a diffusé un bon nombre d’albums ludiques. Dans Les 100000 métamorphoses de Monsieur Clown, découvre un Monsieur clown étonnant, dans maintes et maintes postures, avec de têtes incongrues et grimaçantes, supportant dans ses bras des objets insolites comme un bouquet de légumes ou une seringuePêle Mêle

Sais-tu que la bibliothèque possède dans ses réserves des livres de coloriage avec lesquels tes grands-parents ou même tes arrière grands parents auraient pu s’amuser ?
Jean Matet, un illustrateur français, né à Montpellier en  1870  a publié pour l’éditeur Capendu des albums, des livres de coloriages, des livres tissus…
Ses illustrations délicates d’enfants, de jouets, de lieux familiers, notamment chez Pellerin éditeur, connaissent aujourd’hui une nouvelle vie sous forme de livres tissus édités par les éditions Coq en pâte.
Tu peux voir d’autres images de l’album présenté ci-dessous en allant , dans Ros@lis, la bibliothèque numérique de Toulouse.

Scène de cirque Scène de cirque Scène de cirque

Sais-tu qu’il a fallu attendre le 19è siècle pour voir se développer les magazines pour les filles ? Ces journaux s’appelaient La poupée modèle ou la Semaine de Suzette et étaient souvent illustrés par des femmes.
Rose Maury est une de ces illustratrices, qui a fait preuve de son talent dès le plus jeune âge. Elle a en effet rédigé, fabriqué et publié son premier journal à l’âge de 12 ans ! A l’époque il ne coûtait qu’un franc (même pas vingt centimes d’euros), et les petits lecteurs pouvaient se les procurer en gare de Villefranche, en Haute-Garonne !
Regarde la précision de ses dessins...

  Couverture Petit Recueil   Couverture Petit Recueil   Couverture Petit Recueil

 

Un manuel scolaire de 1947 
Ce livre d’apprentissage de la lecture des années 50 fait partie de la collection importante de manuels scolaires (environ 12000 titres) achetés par Melle Morin, un ancien conservateur de la Bibliothèque de Toulouse, au marché aux puces, aux bouquinistes mais aussi donnés par le Centre Régional de Département Pédagogique.
Ici l’enfant apprend à lire de façon « vivante et joyeuse », grâce au texte de Hermin Dubus. Cet auteur de poésies, saynètes et  chansons pour les enfants a rédigé ce manuel scolaire. On reconnaît également sur la couverture en rouge et noir le dessin caractéristique de André Hellé (1871 – 1945), peintre et décorateur de théâtre, créateur de jouet, auteur et dessinateur d’albums pour enfants.

Couverture Je lirai bientôt Page intérieure Je lirai bientôt

Je lirai bientôt : nouvelle méthode de lecture vivante et joyeuse, de Hermin Dubus, couverture illustrée par André Hellé, Bibliothèque d’éducation, 1947.

 

L’ALPHABET DES METAMORPHOSES fait partie des livres d’apprentissage qui faisaient appel à l’imaginaire des petits et des grands à la fin du 19è siècle. Cet abécédaire dépliant (que l’on peut aussi appeler livre accordéon ou leporello) contient des lithographies en couleurs de H. Jannin. Dans ce livre les caricatures dépeignent les hommes de l’époque sous les traits d’animaux.
alphabet des metamorphosesAlphabet des Métamorphoses, H. Jannin, Saussine, 1860

 

 

 
 

LOTHAR MEGGENDORFER (1847- 1925) est un auteur allemand du 19è siècle, connu pour ses somptueux livres animés. Il a débuté dans « l’ingénierie papier » pour offrir un livre en mouvement à son fils. Il a ensuite inventé des systèmes très ingénieux pour animer ses ouvrages : rivets, livres panoramiques, tirettes…

Meggendorfer

Métamorphoses et changement à vue, Lothar Meggendorfer, Nouvelle librairie de la jeunesse, 1895

 

 

 

MAY ANGELI est une artiste française, peintre et illustratrice. Elle a aussi participé à des films d’animation, à des spectacles de marionnettes…
Son premier album pour enfant est paru en 1961. Depuis elle a collaboré avec de nombreux éditeurs, notamment avec les éditions le Sorbier, pour une magnifique interprétation des Histoires comme ça de Kipling.
Depuis quelques années elle fabrique des livres d’artiste en gravures sur bois d’albums originaux ou ayant été édités par ailleurs.
May Angeli May Angeli
May Angeli  Petit, livre d’artiste de May Angeli
2004, FCJ B 32280

 

 

 

FREDERIQUE LE LOUS DELPECH est une artiste d’origine bretonne. Elle fabrique artisanalement son propre papier, le plie, le déchire et le grave sur plexiglas. Elle offre des œuvres uniques inspirées par les voyages, la mer… Sa gravure met en valeur les formes, les couleurs et un univers plein de poésie. Ici elle illustre un poème de Louise Labé « Je vis, je meurs » avec la complicité, pour la mise en volume, d’un artiste et ingénieur papier, Jean-Charles Trebbi.

couverture Je vis je meurs        Dépliant je vis je meurs

Frédérique Le Lous Delpech, Je vis, je meurs, je me noie, Louise Labé, gravures sur plexiglas, ingénierie papier Jean Charles Trebbi, livre d’artiste en 10 exemplaires, 2009

 

JOHN TENNIEL est un illustrateur britannique, né en 1820. Autodidacte, il a commencé à se former tout seul à l’art du dessin, avant d’entrer à la Royal Academy of Arts. Il a travaillé pour le magazine satirique anglais Punch, avant de connaître la célébrité par son illustration d’Alice au pays des merveilles. Il est mort en 1914.

Image Alice  Image lapin Alice
John Tenniel, Alice's adventures in Wonderland de Lewis Carroll, MacMillan et Cie, 1866

  Image Chapelier   Image Alice 

John Tenniel, Les Aventures d'Alice au Pays des merveilles, Lewis Carroll,traduction de Henri Parisot , couleurs de Michel Otthofer, éditions Flammarion, 1972

ROBERT SABUDA est un ingénieur papier et illustrateur de livres pour enfants américain né en 1965. Il fait preuve d'une véritable virtuosité dans ses illustrations de livres classiques, tels Le magicien d’Oz ou ici Alice au pays des merveilles. Chaque page fourmille de détails, d’inventivité et créent surprises et émerveillement sous les volets et par les pop up.
Popu Alice   Popup Alice   Couverture Alice  

Robert Sabuda, Alice au pays des merveilles, adapté de Lewis Carroll, Seuil jeunesse, 2004

GRANDVILLE (1803-1847) est un caricaturiste du XIXème siècle connu pour ses dessins d’animaux, qui lui servaient à croquer les travers des humains.
Grandville  Grandville   Grandville   Grandville

UG est le pseudonyme de Philippe Huger. Cet artiste, né en 1958, est l’ingénieur papier attitré des éditions Larousse jeunesse ; il crée des livres pop-up en série limitée (100 exemplaires) autoédités.
UG   UG   UG

BENJAMIN RABIER (1864-1939) illustrateur de plus de 200 albums, est connu pour ses dessins expressifs d’animaux. Il est le père de la Vache qui rit mais aussi de Gédéon le canard. Il est également un des premiers à se lancer dans le dessin animé dans les années 1920.
BENJAMIN RABIER   BENJAMIN RABIER     BENJAMIN RABIER